Le Dr Raphaële Rossarie, chirurgien esthétique et plasticien à Neuilly sur Seine, répond à vos questions fréquentes sur la gynécomastie masculine :

QUELLES SONT LES CAUSES DE LA GYNÉCOMASTIE MASCULINE ?

Les hommes, comme les femmes, présentent des glandes mammaires, mais elles sont normalement très peu développées. La gynécomastie chez l’homme correspond à une augmentation des glandes mammaires. Elle touche généralement les deux seins (gynécomastie bilatérale), mais peut cependant se retrouver d’un seul côté (gynécomastie unilatérale) .
Le patient présentant une gynécomastie peut alors être amené à consulter en raison d’une gêne ou d’une douleur douleur au niveau de la poitrine.

La gynécomastie masculine est le plus souvent liée à un déséquilibre hormonal. Elle peut également être secondaire à une prise de médicaments (on parle alors de gynécomastie iatrogène) ou être due à des tumeurs, en particulier des testicules. Quand aucune cause n’est retrouvée, on parle alors de gynécomastie idiopathique.

UNE GYNÉCOMASTIE DE LA PUBERTÉ CHEZ LE GARÇON PEUT-ELLE DISPARAÎTRE TOUTE SEULE ?

Une gynécomastie masculine peut parfois disparaître spontanément, en particulier les gynécomasties transitoires qui peuvent être observées à la puberté chez le garçon. Cependant le plus souvent, surtout si elle est ancienne de plusieurs années, elle ne régressera pas toute seule.

QUEL EST LE TRAITEMENT D’UNE GYNÉCOMASTIE ?

Un bilan précis et complet doit être demandé chez les hommes présentant une gynécomastie. Ce bilan comprend en particulier une prise de sang pour un bilan hormonal et une échographie des seins. Le traitement dépend alors de la cause de la gynécomastie : il peut être médical si une cause hormonale est retrouvée sur le bilan sanguin, ou chirurgical en cas de gynécomastie idiopathique (sans cause). Le traitement chirurgical s’adresse également aux patients qui présentent un échec du traitement médical.

J’AI UNE GYNÉCOMASTIE : QUI DOIS-JE CONSULTER EN PREMIER ?

Si vous présentez une gynécomastie, il vous faudra réaliser en premier lieu un bilan hormonal, une échographie mammaire, et un examen clinique. Ce bilan peut être réalisé par votre médecin généraliste, par un endocrinologue, ou directement par un chirurgien plasticien. En cas de perturbation du bilan, vous serez pris en charge médicalement par un endocrinologue. A l’inverse, si votre bilan est normal, vous présentez une gynécomastie idiopathique. En cas de gêne, un traitement chirurgical visant à l’excision chirurgicale de la glande mammaire et de la graisse pourra être réalisé par votre chirurgien plasticien.

COMMENT SE DÉROULE L’OPÉRATION DE GYNÉCOMASTIE ?

Le traitement chirurgical d’une gynécomastie masculine s’adresse aux hommes présentant des complications, ou qui sont gênés sur le plan esthétique par la persistance de la gynécomastie. L’opération se déroule sous anesthésie générale, à la clinique Pierre Cherest de Neuilly sur Seine, et dure entre 30 minutes et 1h30 selon l’importance de la gynécomastie. Une aspiration de la graisse par liposuccion est toujours réalisée dans un premier temps. Elle est parfois suffisante, mais dans la plupart des cas, il faut réaliser ensuite une cicatrice sous l’aréole pour pouvoir retirer chirurgicalement l’excès de glande mammaire, et éventuellement retirer de la peau si celle-ci est très distendue.

L’hospitalisation peut se faire en hôpital de jour en cas de simple liposuccion. Dans les autres cas, l’opération de gynécomastie nécessite une nuit d’hospitalisation (entrée à la clinique Pierre Cherest de Neuilly sur Seine le matin de l’opération et sortie le lendemain matin).

QUELLES SONT LES SUITES D’UNE OPÉRATION DE GYNÉCOMASTIE ?

L’opération de gynécomastie n’est pas très douloureuse. Un pansement serré est laissé en place pendant la première nuit après l’opération. Il est retiré le lendemain matin et remplacé par des pansements plus légers et par un gilet de contention qui devra être porté pendant 6 semaines. Les premiers jours, vous pourrez présenter des bleus et un léger gonflement dû à l’oedème. Le retour à domicile se fait généralement le lendemain de l’opération de gynécomastie. Un arrêt de travail de 1 à 4 semaines peut être nécessaire après l’opération de gynécomastie.

QUELLES SONT LES CICATRICES D’UNE OPÉRATION DE GYNÉCOMASTIE ?

Si le traitement de la gynécomastie masculine est réalisée par liposuccion seule pour retirer la composante graisseuse de la gynécomastie, il n’y aura pas de cicatrices, en dehors de l’orifice de lipoaspiration qui mesure moins d’1 cm de long. Dans les cas où un traitement chirurgical est nécessaire pour une excision chirurgicale de glande mammaire, qui consiste à retirer la composante glandulaire de la gynécomastie, il est le plus souvent réalisé une cicatrice de 3 à 5 cm de long, située juste sous l’aréole. Cette cicatrice, située à la jonction de la peau et de l’aréole sera très peu visible au bout de quelques mois. Enfin, dans les cas où le patient présente une excès important de peau pendante, après un amaigrissement important par exemple, il peut être nécessaire de réaliser en plus une cicatrice horizontale, au niveau du pli sous le sein.