Quels sont les dangers de la liposuccion ?

La liposuccion spécifiquement, cristallise souvent les peurs des dangers et des ratés de la chirurgie esthétique.

Au contraire, même si, comme pour toute intervention de chirurgie esthétique et de chirurgie en général la liposuccion peut entraîner des complications, il s’agit quand même d’un acte courant, qui, à première vue, ne nécessite pas une dissection chirurgicale minutieuse, contrairement à d’autres opérations de chirurgie esthétique. De plus, le fait d’aspirer la graisse, que l’ont voit littéralement « sortir du corps » du patient est quand même un gage d’efficacité de la liposuccion, par opposition à d’autres techniques de drainage, comme la morpholiposculpture, l’ultrashape, ou la lipolyse, présentées comme des alternatives non chirurgicales à la liposuccion.

Comme toute chirurgie, la liposuccion présente effectivement une part d’aléas, le risque principal étant de faire une phlébite au niveau des veines des jambes, mais que ce risque est tout de même bien contrôlé par des mesures de précautions systématiques comme le port de bas de contention et les injections d’anti-coagulants.  Enfin, concernant le résultat, il peut en effet exister des petites irrégularités mais celles-ci sont minorées en choisissant un chirurgien esthétique compétent et expérimenté dans la liposuccion.

Malgré cela, la liposuccion souffre parfois d’une mauvaise image auprès du grand public… alors que c’est la technique de remodelage de la silhouette la plus efficace !

En réalité, la liposuccion a pâti de son apparente facilité technique (l’opération de liposuccion consiste à introduire une canule, comme une grosse aiguille sous la peau du patient, pour aspirer les graisses stockées), qui lui a permis par le passé d’être réalisée par des chirurgiens non qualifiés et parfois dans des conditions d’asepsie plus que douteuse… comme, à l’extrême, avec la triste affaire du Dr Maure dans les années 2000. Il s’agit bien évidemment de cas anecdotiques…mais qui ont été fortement médiatisés…et dont les craintes restent parfois encore bien présentes dans les esprits !

La liposuccion est une opération de chirurgie à part entière, et à ce titre elle doit être obligatoirement réalisée au bloc opératoire, dans des conditions strictes d’asepsie et de stérilisation du matériel chirurgical (canules). Dans ces conditions, les risques de transmissions de maladies infectieuse virales par le sang sont nuls.

En conclusion, l’opération de liposuccion, malgré son apparente facilité technique nécessite un apprentissage et doit être réalisée au bloc opératoire, par un chirurgien esthétique qualifié et dans les règles d’asepsie de toute opération chirurgicale. Des antalgiques seront prescrits après l’opération, pour contrôler les douleurs postopératoires, qui sont le plus souvent minimes ou modérées, ainsi que des anticoagulants pour prévenir le risque de phlébite : si ces critères sont respectés, la liposuccion donnera les meilleurs résultats sur le plan esthétique, avec un risque très faible de complications.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *