Touchant à la féminité, des seins trop petits peuvent susciter des complexes.

L’augmentation mammaire est à la première place mondiale des interventions de chirurgie esthétique devant la liposuccion, la blépharoplastie, la rhinoplastie et l’abdominoplastie.

L’augmentation mammaire consiste à augmenter le volume de seins jugés trop petits par la patiente parfois en raison d’un mauvais développement de la glande mammaire, d’une malformation, après un amaigrissement, après une grossesse.L’opération d’augmentation mammaire s’inscrit donc dans le cadre des actes de chirurgie esthétique mais aussi de chirurgie réparatrice.

Cette hypoplasie est parfois associée à  une ptôse mammaire (seins tombants) qui peut être corrigée dans le même temps que l’augmentation mammaire

L’augmentation mammaire peut être réalisée au moyen de prothèses mammaires ou de manière plus naturelle avec la propre graisse de la patiente qui est liposuccée sur une zone (ventre, hanches ou cuisses) pour être ensuite réinjectée dans la poitrine.

Les différentes chirurgies d’augmentation mammaire

Augmentation mammaire par prothèses

L’intervention d’augmentation mammaire par prothèse consiste en la mise en place de prothèses mammaires, qui vont permettre d’augmenter le volume du sein et de modifier sa forme. Il existe plusieurs sortes de prothèses mammaires adaptées aux différentes morphologies et aux souhaits de la patiente. L’augmentation mammaire par prothèses permet ainsi des augmentations mammaires naturelles, de petit volume ou de volume modéré ou des augmentations mammaires plus importantes.

Augmentation mammaire par lipofilling des seins

Le lipofilling mammaire est une autre méthode, plus récente, d’augmentation mammaire naturelle. Cette méthode consiste à prélever de la graisse stockée en excès dans certaines zones du corps (ventre, hanches ou cuisses) pour la réinjecter au niveau des seins après centrifugation et purification des cellules graisseuses. Cette technique est également utilisée au niveau du visage pour  le comblement des rides et la correction de l’affaissement du visage. Le lipofilling permet une augmentation mammaire naturelle, définitive, sans corps étranger, et avec très peu de cicatrices. Le lipofilling mammaire s’adresse aux patientes demandant une augmentation mammaire modérée car il ne permet pas d’apporter de gros volumes.

Quelle est la meilleure technique d’augmentation mammaire  ?

Si la patiente souhaite une augmentation mammaire naturelle de volume modéré (augmentation mammaire de 1 bonnet maximum) et qu’elle présente de la graisse à prélever en quantités suffisante sur le ventre, les hanches, et/ou la culotte de cheval, elle pourra bénéficier d’un lipofilling en l’absence de contre-indication. Il n’existe plus de limite d’âge au lipofilling mammaire et celui-ci peut être réalisé même après 35 ans.

En revanche, si la patiente souhaite une augmentation mammaire plus importante ou si elle ne présente pas suffisamment de graisse à prélever pour arriver au résultat qu’elle souhaite, l’augmentation mammaire par prothèses reste la meilleure indication.

Certaines recommandations seront à observer avant toute opération d’augmentation mammaire

La première consultation permet au médecin et à la patiente de choisir la technique d’augmentation mammaire la plus adaptée adaptée pour un effet naturel ou plus important. Une mammographie ou une échographie des seins doivent toujours être réalisés avant une opération des seins.

Il est recommandé d’arrêter de fumer au minimum un mois avant et après la chirurgie d’augmentation mammaire afin de permettre un bonne cicatrisation en cas d’augmentation mammaire par prothèses et une bonne vascularisation de la graisse en cas d’augmentation mammaire par lipofilling.

L’arrêt d’une contraception orale peut être demandé en cas d’autres facteurs de risque de phlébite (obésité, mauvais état veineux, troubles de la coagulation) ;

Les médicaments antiagrégants (aspirine et anti-inflammatoires) et les anticoagulants oraux doivent être arrêtés dans jours qui précèdent l’intervention pour  d’augmentation mammaire pour  réduire le risque hémorragique. Ils seront éventuellement relayés par des anticoagulants injectables.

Deux consultations sont légalement obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique.

Une consultation d’anesthésie est obligatoire avant toute intervention nécessitant une anesthésie générale ou une neuroleptanalgésie (« demi sommeil »). Vous devrez vous y rendre avec les résultats de la prise de sang prescrite lors de la consultation.

Des photographies médicales sont toujours réalisées.

Un soutien gorge de sport sans armature, en tissu élastique et s’ouvrant par devant, est prescrit.

La peau sera désinfectée grâce à une solution ou un savon antiseptique appliqué la veille et le matin de l’opération ;