L’opération de ptôse mammaire est une intervention chirurgicale qui permet de remonter en bonne position les seins tombants, le plus souvent après un allaitement ou une perte de poids. La glande mammaire est affaissée et la peau est distendue. L’opération de ptôse mammaire peut être associée à une hypotrophie mammaire (seins petits) et nécessiter pour sa correction la pose d’implants mammaires (ptôse mammaire avec implants), ou au contraire à une hypertrophie mammaire (seins trop gros) nécessitant une réduction mammaire (ptôse mammaire sans implants)

Ce qu’il faut savoir sur la ptôse mammaire

L’opération de ptôse mammaire consiste à remonter les seins et l’aréole. Si les seins sont tombants et jugés petits par la patiente, il faudra associer au redrapage cutané la mise en place de prothèses (ptose mammaire avec implant) sous la glande mammaire ou sous le muscle pectoral. A l’inverse si ils sont trop volumineux, il faudra les réduire en retirant la glande mammaire excédentaire (ptose mammaire sans implant). En fonction des cas la cicatrice peut être située autour de l’aréole (technique du « round block »), ou associée à une cicatrice verticale et éventuellement à une cicatrice horizontale.  Le choix de la cicatrice est fait en consultation avec le chirurgien, et est déterminé selon votre morphologie. Les cicatrices peuvent être rouges et visibles pendant quelques mois et prennent leur aspect définitif au bout de 1 an. L’utilisation du laser Urgo Touch en fin d’intervention permet d’améliorer le résultat des cicatrices de ptôse mammaire.

L’intervention de ptôse mammaire corrige:
– la ptôse, en remontant le sein
– une éventuelle asymétrie des seins préexistante
– la position de l’aréole et du mamelon, qui sont remontés par l’intervention

Les étapes de l’opération de ptôse mammaire

Avant l’opération de ptôse mammaire

Une mammographie ou une échographie mammaire pré-opératoire est systématique avant toute opération de ptôse mammaire.  Une consultation d’anesthésie est obligatoire avant toute intervention nécessitant une anesthésie générale ou une neuroleptanalgésie (« demi sommeil »). Vous devrez vous y rendre avec les résultats de la prise de sang prescrite lors de la consultation. Des photographies médicales sont toujours réalisées avant l’opération de ptôse mammaire et un soutien gorge de sport sans armature, en tissu élastique et s’ouvrant par devant, est prescrit.

L’opération de ptôse mammaire

L’opération de ptôse mammaire se passe au bloc opératoire, la patiente endormie sous anesthésie générale et dure environ 2 heures pour une ptose mammaire sans implant et 4 heures pour une ptose mammaire avec implant. l’hospitalisation dure 1 à deux jours (entrée à la clinique la veille de l’opération et sortie le lendemain ou le surlendemain).

Les suites de l’opération de ptôse mammaire

Un traitement antalgique pendant quelques jours est systématique après l’opération mais l’opération n’est en général pas très douloureuse dans le cas d’une ptose mammaire sans implants. Après une ptose mammaire avec implant il est par contre courant, durant les premières 48 heures, de ressentir une douleur modérée associée à une sensation de tension au niveau de la poitrine. Les seins peuvent présenter un oedème (gonflement), des ecchymoses (bleus), et être un peu tendus pendant les premières semaines.

Un soutien-gorge assurant une bonne contention et sans armatures métalliques (type soutien-gorge utilisé pour le sport) doit être porté pendant six semaines après l’opération.

Le risque de cancer du sein n’est pas augmenté et la surveillance des seins par mammographie dans le cadre du dépistage systématique du cancer du sein n’est pas ou peu perturbée par la ptose mammaire. Il est conseillé de pratiquer une mammographie de référence quelques mois après l’intervention.

Une visite de contrôle a lieu 15 jours après l’opération de ptose mammaire.