Lorsque la quantité de peau restante après la mammectomie est insuffisante ou lorsqu’elle a été fragilisée par les rayons, il est nécessaire d´apporter des tissus d´une autre partie du corps. Cette technique constitue la réalisation d´un lambeau.

Dans ce cas il est possible de reconstruire le sein en utilisant soit le muscle et la peau du dos (lambeau de grand dorsal), soit le muscle et la peau de l´abdomen (lambeau de grand droit).

Le lambeau de grand droit est notamment utilisé lorsque la patiente présente un excès graisseux abdominal et que le sein opposé a un volume assez important, avec un certain degré d’affaissement.

Le lambeau de grand droit permet de se passer de prothèse mammaire et d’améliorer la silhouette au niveau du ventre. En revanche il s’agit d’une intervention longue avec une hospitalisation prolongée pour un contrôle rigoureux des suites opératoires car des complications à type de nécrose partielle ou de fragilité de la paroi abdominale sont possibles.

L’opération

L’opération se déroule sous anesthésie générale et dure environ 4 heures. Vous restez hospitalisée le plus souvent entre 6 et 10 jours.

Les suites

Après l’opération, il existe une cicatrice sur le sein et une cicatrice horizontale située à la partie inférieure du ventre, au-dessus du pubis et idéalement cachée dans les sous-vêtements. Comme toutes les cicatrices, elles sont définitives et indélébiles. Leur aspect peut être rouge et visible pendant plusieurs mois. Totalement imprévisible, leur aspect définitif ne doit pas être jugé avant 1 an.

Un traitement antalgique pendant plusieurs jours est systématique après l’opération.
Un soutien-gorge assurant une bonne contention et sans armatures métalliques (type soutien-gorge utilisé pour le sport) ainsi qu’une gaine abdominale doivent être portés pendant deux mois après l’opération.